Vous êtes ici

Recommandation des défunts

Pourquoi recommander les défunts?

Pourquoi célébrer une messe pour les défunts?

 

Parce que la résurrection est au cœur de notre foi.

"Le Christ Jésus est mort ; bien plus, il est ressuscité, il est à la droite de Dieu, il intercède pour nous : alors, qui pourra nous séparer de l’amour du Christ ? la détresse ? L’angoisse ? La persécution ? La faim ? Le dénuement ? Le danger ? Le glaive ?. Mais, en tout cela nous sommes les grands vainqueurs grâce à celui qui nous a aimés. J’en ai la certitude : ni la mort ni la vie, ni les anges ni les Principautés célestes, ni le présent ni l’avenir, ni les Puissances, ni les hauteurs, ni les abîmes, ni aucune autre créature, rien ne pourra nous séparer de l’amour de Dieu qui est dans le Christ Jésus notre Seigneur". (Rm 34, 39)

Cette espérance anime le chrétien qui avec le Christ est plongé (baptisé) dans la mort pour ressusciter avec lui. Nous savons que la mort fait son œuvre en nous mais nous croyons que l'Esprit-Saint nous anime et qu'il est plus fort que la mort. Les premiers chrétiens ont vécu cette foi dans la persécution. Les martyrs, ceux qui ont témoigné de cette foi jusqu'à donner leur vie, ont donc très vite été vénérés parce qu'ils étaient habités par cette foi, parce que, pour les premiers chrétiens, ils ont montré que l'Esprit les animait. Mort et résurrection sont intimement liés. Il est donc normal que, lorsque nous célébrons la fête de tous les saints, nous ayons, le lendemain, un moment de recueillement pour les défunts.

Prier, c'est aussi une façon de vivre la communion avec ceux qui nous ont précédés ; ce que l'Eglise appelle la "communion des saints". Célébrer une messe ou recommander un défunt est une façon de concrétiser cette communion.

Célébrer une messe ou recommander les défunts, c'est dire notre foi en la résurrection, c'est également une façon de dire à nos défunts que nous les aimons.

Pourquoi faire un don ?

Le don fait à cette occasion est une façon concrète de soutenir le prêtre ou la paroisse dans sa mission d'annonce de l'Evangile. Il n'est pas une condition sine qua non de la célébration, mais la prière et le partage vont de pair.